Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • « Le corps est le bougé de l'âme »*





    Jeux interactifs entre la membrane picturale, la lumière et le corps dans l'atelier de Ridha Dhib.

    « Corps indiciel : il y a là quelqu'un, il y a quelqu'un qui se cache, qui montre le bout de l'oreille, quelqu'un ou quelqu'une, quelque chose ou quelque signe, quelque cause ou quelque effet, il y là quelque manière de “là”, de “là-bas”, tout près, assez loin...
    Corps touché, touchant, fragile, vulnérable, toujours changeant, fuyant, insaisissable, évanescent sous la caresse ou sous le coup, corps sans écorce, pauvre peau tendue sur une caverne où flotte notre ombre... »*

    *Jean-Luc Nancy, extraits de Corpus Editions Métailié, Suites Sciences Humaines, 2006.

    Pin it!