Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tramage

Tout d'abord, repérer les grilles d'aération.
Puis répertorier et cartographier les grilles qui ont du souffle.
En choisir une et organiser une action en deux temps :
Phase A : tramer une membrane sur cette grille en s'appuyant sur son souffle.
Obtenir un volume gonflé d'air d'une densité de 10g/m3 environ.
Phase B : improviser en mouvement dans le volume ainsi créé, explorer et défaire la membrane, puis disparaître.
Cette TAZ – Zone Autonome Temporaire – se limite dans l'espace à la grille, et dans le temps, à l'action nécessaire pour faire et défaire la membrane. En revanche, les traces de cette intervention se perpétueront sur la carte TAZ(s) qui devient ainsi un nouveau territoire autonome.

 

Performance de Ridha Dhib sur une grille d’aération, rue de la  Fontaine au Roi, Paris 
 

 

 

 

« Si la TAZ est un campement nomade, alors le Web est le pourvoyeur des chants épiques, des généalogies et des légendes de la tribu; il a en mémoire les routes secrètes des caravanes et les chemins d'embuscade qui assurent la fluidité de l'économie tribale; il contient même certaines des routes à suivre et certains rêves qui seront vécus comme autant de signes et d'augures. » Hakim Bey

 

« […] ligne sans origine, puisqu'elle a toujours commencé hors du tableau qui ne la prend qu'au milieu, sans coordonnées, puisqu'elle se confond elle-même avec un plan de consistance où elle flotte et qu'elle crée, sans liaison localisable, puisqu'elle a perdu non seulement sa fonction représentative, mais toute fonction de cerner une forme quelconque […] » Mille Plateaux (p.366) G. Deleuze - F. Guattari

 

 

 

Pin it!

Les commentaires sont fermés.