Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

peinture - Page 2

  • SIFIR

    La Danse avec SIFIR

    Ajouter à mon profil | Plus de Vidéos RETENIR LA RITOURNELLE "Avoir les oreilles bouchées était alors quasiment une condition de la philosophie: un véritable philosophe n’écoutait plus la vie en tant que musique; il déniait la musique de la vie — c’est une vieille superstition de philosophes que toute musique est musique de sirènes. Et résoudre la dissonance, c’est déplacer la douleur, chercher l’accord majeur avec lequel elle consonne, comme le martyr sait le faire au plus haut point, et, par la, non pas supprimer la douleur elle-même, mais en supprimer la résonance ou le ressentiment. " Pour lire les textes de Deleuze comme autant de morceaux de musique, il faut tout d’abord une oreille ou plutôt, il faut un tympan tendu entre Deleuze et Nietzsche. Si Nietzsche fait une philosophie du bruit, une philosophie qui amplifie le bruit dans la pensée, on comprend alors que Deleuze cherche à entrer en résonance avec Nietzsche. Mais quel genre de résonance? Le tympan vibre, entre en résonance, mais avec quoi ? Est-ce qu’il s’agit d’entrer en résonance avec une source, avec du bruit, avec Nietzsche lui-même ? écoutons Deleuze: "Si la fonction de la vue consiste à doubler, dédoubler, multiplier, celle de l’oreille consiste à résonner, faire résonner. "Zafer Aracagök
    envoyé par ridhadhib


    Ritournelle3
    envoyé par ridhadhib

    Ritournelle4 Musique:SIFIR


    Ritournelle4
    envoyé par ridhadhib

    Musique:SIFIR


    Ritournelle2
    envoyé par ridhadhib
    01103f527d2273cc1e4c11fa3aadc67b.jpg

    Performance de Sifir au Dogzstar d'Istanbul le 15 novembre 2007. Installation "membrane” : Ridha Dhib. Vidéos : Zaiat

    Pin it!
  • Nuit blanche 20007

    Performance durant la Nuit blanche 2007 au square Villemin à Paris.
    Danse contemporaine : Cie Kivitasku
    Plasticien : Ridha Dhib
    Musiciens : Elmapi et Juan Rodrigo Garci

    Performance durant la Nuit blanche 2007 au square Villemin à Paris

     

    Lire la suite

    Pin it!
  • IMPRO 1 dans la Membrane



    Il s’agit d’une performance entre quatre danseurs, une musicienne et un plasticien autour d’une installation ; une trame de mediums actualisée par des lignes plastiques, gestuelles, corporelles, sonores et lumineuses. La projection vidéo, dont le contenu n’est plus de surface mais d’espace, irrigue la performance. 100 g de matière par mètre cube constitue un volume de jeux autour du plein et du vide dont la topographie est sans cesse reconfigurée par l’action des corps sur la matière-lumière.

    POUR EN SAVOIR PLUS : http://rhizomance.hautetfort.com

    Pin it!
  • Majnouna*

    fa7d69b6f4c19696b8aeb2b0d40ad3c3.jpg


    Vidéo d'une performance corporelle et vocale projetée en direct sur la membrane picturale : cliquez sur le lien Majnouna à droite pour visualiser le film.

    Improvisation : Zaiat (site Rhizomonde en lien à gauche).
    *Majnouna signifie en arabe “possédée par les djins”

    Pin it!
  • « Le corps est le bougé de l'âme »*





    Jeux interactifs entre la membrane picturale, la lumière et le corps dans l'atelier de Ridha Dhib.

    « Corps indiciel : il y a là quelqu'un, il y a quelqu'un qui se cache, qui montre le bout de l'oreille, quelqu'un ou quelqu'une, quelque chose ou quelque signe, quelque cause ou quelque effet, il y là quelque manière de “là”, de “là-bas”, tout près, assez loin...
    Corps touché, touchant, fragile, vulnérable, toujours changeant, fuyant, insaisissable, évanescent sous la caresse ou sous le coup, corps sans écorce, pauvre peau tendue sur une caverne où flotte notre ombre... »*

    *Jean-Luc Nancy, extraits de Corpus Editions Métailié, Suites Sciences Humaines, 2006.

    Pin it!
  • Membrane picturale mouvante





    Voix : Gilles Deleuze sur les notions communes de Spinoza.

    Pin it!